Aller à la navigation Aller au contenu

Parutions

  • Couverture de La vie c'est glauque!

    La vie, c'est glauque! (2021)

  • Couverture de La ruée vers l'or

    La ruée vers l'or (2013)

  • Couverture de La peur du pire

    La peur du pire (2012)

  • Couverture de Jusqu'au pied de la pente

    Jusqu'au pied de la pente (2008)

  • Couverture de Prodige noir

    Prodige noir (2006)

  • Couverture de Sur la piste de Callas

    Sur la piste de Callas (2004)

  • Couverture de Messire Benvenuto

    Messire Benvenuto (2001)

  • Couverture de Le germe

    Le Germe (1999)

  • Couverture de Mémoire d'outre-bombe

    Mémoires d’outre-bombe (1998)

Biographie

Portrait de François Guérin
Photo Sophie Perreault

Né à Ottawa en 1952, François Guérin, après avoir cheminé en sciences de la santé, décide en 1973 de séjourner en France pour y étudier la composition musicale. Il suit alors des cours avec Jean-Étienne Marie et Pierre Schaeffer, tout en évoluant vers une maîtrise sur la perception musicale avec Michel Imberty à Paris. Il obtient son diplôme de l’Université de Nanterre en 1977.

Il termine ce parcours avec Abraham Moles, décrochant un DEA en psychologie sociale à l’Université de Strasbourg, avant de revenir au Québec en 1981.

Il poursuit alors simultanément une formation en informatique de gestion et un doctorat en musicologie à l’Université de Montréal, sous la conduite de Marcelle Deschênes, diplôme qu’il obtient en 1988.

Après avoir enseigné la perception auditive et collaboré à diverses publications musicales, il travaille comme analyste en informatique, tout en accordant une place de plus en plus importante à l’écriture.

Huit de ses romans ont été publiés aux Éditions JCL. Ses deux premiers romans, Mémoires d'outre-bombe et Le Germe, paraissent respectivement en 1998 et 1999.

Au début du XXIe siècle, il aborde des textes biographiques et historiques, centrés sur des artistes : Messire Benvenuto (2001) évoque la vie du sculpteur de la Renaissance Benvenuto Cellini, Sur la piste de Callas (2004), le pouvoir de séduction du chant de la cantatrice Maria Callas et Prodige noir (2006), une fiction relatant la carrière du premier pianiste noir à aborder le répertoire de la musique classique.

En 2008, Jusqu'au pied de la pente renoue avec le roman psychologique, livre ouvert où le narrateur aborde les quelques années de vie qui lui restent. La Peur du pire, propose cette fois une fable urbaine satirique autour d'une cantine mobile et traite notamment des résistances devant le changement et des indécisions par crainte du pire.

En 2013, paraît La Ruée vers l'or, à partir du célèbre film du même nom de Charlie Chaplin. Roman inspiré d'un film, cette fois, au lieu d'un film inspiré d'un roman, l'histoire se déroule du point de vue de Jim McKay, comparse de Charlie Chaplin dans le film, et traite entre autres des thèmes de la cupidité et de l'ambition insensée.

Enfin, en 2021, paraît aux Éditions Pierre Tisseyre La vie, c'est glauque!, où le narrateur de 9 ans tente de découvrir ce qui est arrivé à son père décédé tragiquement.

Contact

Votre message a bien été envoyé!